L’humidité excessive est un risque pour votre guitare

Les guitares étant faites de pas mal de bois, beaucoup d'amour... d'un peu de colle, celle-ci les rends sensible à l'humidité excessive de certains climats! Mais pas de panique, en général, les instruments de musique résistent mieux à l’humidité qu’à la sécheresse excessive.

 

Les luthiers consciencieux doivent employer une colle irréversible, insensible à l’eau, pour coller certaines pièces importantes comme les barres de fond, le barrage de table, la touche. Les colles animales traditionnelles, d’os et de nerfs, offrent peu de résistance à l’humidité des pays de bord de mer comme le Japon, Cuba, ou des contrées tropicales. Mais ces colles ne cédant jamais, il n’y a pas lieu de craindre des ennuis particuliers dans les pays au climat tempéré comme en Europe!

 

Les colles vinyliques, à l'inverse, offrent une bonne résistance à l’humidité, mais une piètre résistance au glissement du collage, à sa déformation. De plus, elles sont thermosensibles et un bon coup de soleil a vite réglé le sort de plus d’une guitare (même de bon prix...) dont la table d'harmonie subit un vieillissement précoce vertigineux...

Certains bois de table étant très hygroscopiques, l’effet de l’humidité peut se sentir dans un milieu très humide. Vous sentirez alors que votre instrument est mou sous vos doigts, vous entendrez une différence de sonorité, une réponse inhabituelle, mais tout rentre dans l’ordre, si les collages résistent bien, quand le climat redevient normal, avec 60 à 70% d’humidité.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0