Maison bien chauffée, guitare en danger !

La sécheresse des maisons bien chauffées est dangereuse pour les guitares

C’est une des causes majeures de la ruine précoce des instrument.

Nous construisons nos instruments avec une hygrométrie de 55 à 60 % d’humidité dans l’atelier. Cela représente un juste milieu qui permet aux bois de gonfler un peu ou de se rétracter sans dommages. Mais si la guitare est soumise à une atmosphère sèche artificielle, créée par le chauffage par exemple, il faut s’attendre au pire très rapidement : en quelques jours voire quelques dizaines d’heures.

La table d'harmonie

La table, en premier lieu, est menacée car très mince (2 millimètres environ) et non vernie à l’intérieur. Elle offre une large surface sensible à la dessiccation. Elle peut se tendre fortement et entraîner un grand risque de fente. De plus, le galbe de la table tend à s’aplatir et le chevalet s’en trouve abaissé d’autant, donnant un réglage des cordes trop bas que l’on corrige bien souvent en élevant le sillet du chevalet; ce qui aura tendance à accroître l’effet de torsion du chevalet. La table fatiguera résistera moins à la déformation : le chevalet s'enfoncera du côté de la rosace. 

La touche de la guitare

La touche peut également souffrir d'un asséchement soudain de l'air, cette partie de l'instrument n'étant pas vernie non plus, la touche se rétractera. Vous pouvez vérifier cela de manière très simple : quand vous constatez, sur le côté du manche, que les frettes de métal dépassent sous le passage du doigt, même très peu, c’est que le bois s’est déjà rétracté sous l’action de la sécheresse et qu’il est grand temps de redonner un peu d’humidité à la guitare.

On peut la faire séjourner dans une salle de bains où même une pièce où sèche votre linge, mais l’action d’un humidificateur électrique puissant semble la seule solution pendant la saison de chauffage.

Le manche pourra aussi se déformer.

Le vernis de la guitare

Le vernissage des guitares avec des vernis nitro-cellullosique ou polyuréthane offre l’avantage de se rétracter beaucoup moins vite qu’avec un vernis au tampon classique. La différence de poids de la pellicule de vernis est énorme; quelques grammes pour le vernis au tampon à 100 à 200 grammes et plus pour un vernis synthétique. Une telle charge ne va pas sans modifier la sonorité ; mais elle protège, en la retardant, l’action de la sécheresse. Ainsi contrôlez l'état du vernis, il peut se rider ou faïencer

Dans tous les cas, l’achat d’un hygromètre est indispensable. Essayez de maintenir 60 % d’humidité dans la pièce dans laquelle vous laissez votre instrument. Si votre instrument a déjà souffert et si vous constatez des dommages apparents, n'hésitez pas à me contacter !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0